Date de Tokyo : 23 Juin 2017 (7:03)
Japan Addiction Music

Showcase de Nightmare au Japan Expo Live House

Showcase de Nightmare au Japan Expo Live House

Le célèbre groupe de Visual-kei était present à la Japan Expo 2013 pour, entre autres, donner un mini-concert le 7 juillet. Retour sur leur performance.

Le concert avait lieu au JE Live House qui les années précédentes, n’avait pas nécessairement mis en valeur les artistes qui s’y étaient produits. Ce qui, malheureusement, fut aussi le cas ici.

Nightmare est un quintette composé de : Ruka à la batterie, Ni~ya à la basse et aux choeurs, l’extravagant Hitsugi à la guitare rythmique et aux choeurs, Sakito à la guitare solo et aux chœurs, et enfin Yomi au chant.

Seuls deux éléments instrumentaux étaient audibles durant presque tout le spectacle : la double pédale de la batterie de Ruka et la guitare rythmique de Hitsugi. Le reste fut totalement inexistant sur le plan musical. Il était impossible (à moins de connaître par cœur chacun des titres joués) d’entendre les lignes de basse et les mélodies de la guitare solo. Juger la performance musicale du groupe devint ainsi très difficile.

Un autre problème subsiste : la sortie du micro de Yomi semblait cruellement manquer de gain. Un doute émerge alors : la voix habituellement envoûtante et légèrement tourmentée de Yomi était-elle un peu faible ce jour-là ou bien était-ce tout simplement un problème matériel ?

Répondant aux attentes probables des fans, Nightmare a interprété certains de ses titres phare tels que « The World » et « Alumina » (respectivement, génériques d’ouverture et de fin du célèbre animé Death Note) qui ont réveillé la ferveur de la foule.

De plus, le groupe semblait se donner du mal sur scène, notamment en étant assez mobiles durant tout le concert. Hitsugi ressortait particulièrement du lot avec son style vestimentaire coloré et sa gestuelle très expressive, qui exploitait toutes les ressources à la disposition du guitariste pour rendre sa performance unique. Mention spéciale au double solo de guitare terminant la dernière chanson du set régulier ; ce fut le seul instant où les deux guitares furent toutes les deux audibles et procurèrent quelques frissons à l’auditoire. Yomi tenta aussi de haranguer la foule durant les MC, mais celui-ci ne connaissant presque aucun mot de français ni d’anglais, il se heurta très vite à la barrière de la langue, qui joua en sa défaveur.

Pour le reste, on aura donc beaucoup de mal à donner un avis pertinent à propos de ce qui était inaudible ou peu visible. L’acoustique douteuse du lieu et la balance très hasardeuse des instruments n’ont clairement pas fourni au groupe des conditions décentes pour proposer une performance digne de ce nom.

En somme, le showcase de Nightmare lors de cette Japan Expo fut décevant (et peut-être même malvenu). Ceux-ci bénéficient tout de même de circonstances atténuantes qui leur enlèvent une lourde part de responsabilités, notamment en ce qui concerne la préparation du concert. Une bonne moitié des spectateurs ont ainsi quitté le lieu du concert après la fin du set régulier, sans même chercher à savoir si un rappel était annoncé.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Panda solitaire de son état, Maxime s'intéresse à la culture japonaise depuis son adolescence. Mélomane averti, il couvre les divers évènements musicaux ayant lieu à Paris en tant que reporter J-Music pour Japan Addiction.