Date de Tokyo : 25 Juin 2017 (9:01)
Japan Addiction Music

Kyary Pamyu Pamyu World Tour au VK à Bruxelles

Kyary Pamyu Pamyu Bruxelles World Tour

Kyary Pamyu Pamyu avait choisi Bruxelles comme première date de sa tournée mondiale. Dire que l’excitation des fans belges était à son paroxysme ce samedi 9 mars relève de l’euphémisme. De plus, contrairement à ce que l’on pouvait penser, le public belge a répondu massivement présent puisque, sans connaître les chiffres exact, on pouvait estimer que 500 à 550 personnes avaient fait le déplacement tant le VK était plein à craquer. Le quartier mal famé n’aura donc pas empêché les fans de venir soutenir leur idole !

4La grosse interrogation était de savoir ce que Kyary Pamyu Pamyu réserverait à ses fans au niveau du spectacle. Se contenterait-elle du minimum ? Au contraire, la star d’Harajuku a amené avec elle tout ce qui fait le succès de ses concerts au Japon: ses costumes extravagants, ses danseurs,  une mascotte lapin géante, des transitions vidéos de qualité, c’est bien simple, même l’éclairage était en provenance directe du Japon.

Dès la première chanson, on comprend qu’il ne s’agit pas de faire un concert avec le strict minimum. Le prix des billets (35€), que certains jugeaient élevé se trouve par ailleurs (plus ou moins) justifié ! Il faut bien payer tout ce beau monde qui s’agite en coulisse pour rendre cette tournée de KPP la plus proche possible de ce qu’elle fait au Japon (dans les petites salles, entendons-nous bien !).

Quant au concert, si Kyary avait l’air très stressée lors de Candy Candy, la première chanson de la soirée, son visage tendu a rapidement laissé place à un grand sourire lorsque le public s’est mis à chanter le refrain d’une seule voix. Son sourire ne l’a quasiment jamais quitté pendant l’heure et demi de concert qui combine mélodies pop et chorégraphie millimétrée avec ses 4 danseurs, deux hommes et deux femmes.

Au niveau des interludes, nécessaires pour que Kyary puisse se changer, un véritable travail a été effectué par l’équipe de la chanteuse puisque le public a pu voir des extraits vidéos exclusifs, un lapin rose qui se dandine sur scène ou encore des vidéos retraçant la carrière de KPP (au français plus qu’approximatif mais qu’importe, c’est le geste qui compte, il faudrait être sacrément de mauvaise foi pour blâmer son staff pour cela…).

18

Finalement, Kyary Pamyu Pamyu a une bonne humeur et un dynamisme terriblement communicatif ! En fait, c’est bien simple, pour ne pas apprécier un concert de KPP, il faut soit être allergique à la bonne humeur, soit être épileptique. Le concert passe rapidement au rythme électronique de ses chansons construites pour rentrer dans la tête et n’y sortir que 3 jours plus tard (au minimum).

Le seul petit bémol, la différence de niveau entre ses singles et ses autres chansons qui se ressemblent un peu trop et n’ont pas cette capacité à rentrer dans la tête. Du coup, on attend impatiemment, et un peu plus passivement, la chanson suivante.

A côté de ça, rien n’est laissé au hasard dans son spectacle qui reprend tous ses plus grands succès plus la petite nouvelle, Ninjari Ban Ban, à un rythme effréné. Résultat, on se surprend même à en vouloir plus après la dernière chanson de la soirée, son hit Tsukema Tsukeru. Mais Kyary ne remontera pas sur scène pour un deuxième rappel. Il ne nous reste plus qu’à rentrer chez nous, la tête pleine de mélodies hypnotisantes et de couleurs explosives.Vivement la prochaine fois puisqu’elle nous a chuchoté que ce n’était pas un « adieu », mais un « à bientôt » !

Setlist :
(INTRO) Pamyu Pamyu Revolution
Candy Candy
Minna No Uta
100% no jibun ni
Onegai 44°C
Suki Sugite Kiresou
Cherry Bonbon
Furisodeshon
INTERLUDE – Carrière de KPP
Kimi ni 100%
Giri Giri Safe
Ninjari Ban Ban
RGB
Oyasumi
INTERLUDE
Fashion Monster
Pon Pon Pon
Demo Demo Mada Mada
Kyary An-An
Chan Chaka Chan Chan
(ENCORE) Tsukema Tsukeru

Japan Addiction remercie Kyary Pamyu Pamyu, ASOBI SYSTEM et Sarah Marcadé de Soundlicious pour nous avoir permis de couvrir l’évènement.

The pictures are the property of both Japan Addiction Network and Whisperinsideits photographer. Any use without specific permission is strictly forbidden.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.